La Haute-Loire qu'es acquò ? En bref !

Publié le par Nicolas TERME

La Haute-Loire qu'es acquò ? En bref !


Superficie : 4977 km2
Population : 226 665 habitants.        Densité : 45 habitants / km2   (parmi les 20 départements français les moins densément peuplés).
Altitude moyenne : 850 mètres.       
Point culminent : Mont Mézenc (1753m).
Préfecture : Le Puy-en-Velay (18 909 habitants).
Sous-préfectures : Brioude (6700 habitants) et Yssingeaux (6900 habitants).

 

En bordure orientale du Massif central, la Haute-Loire, département du « Midi de l’Auvergne », tire son nom du dernier fleuve sauvage d’Europe qui se trouve ici dans sa partie haute, très près de son lieu de naissance. Après avoir pris sa source au mont Gerbier-de-Jonc à 1551m en Ardèche, la jeune Loire parcourt en effet une centaine de kilomètres dans ce département sur les 1000 km de son cours total.

Pays de la jeune Loire et du Haut-Allier ce département sauvage, issu du mariage heureux entre la nature, l’homme, l’eau et le feu a été formé en 1790.
La nouvelle Assemblée nationale constituante révolutionnaire souhaite alors faire table rase de l’ordre ancien et prévoit une nouvelle division du territoire. La plupart des nouveaux départements issus des anciennes provinces d’Ancien Régime sont alors nommés par des éléments naturels (cours d’eau ou montagnes pour l’essentiel).

La Haute-Loire a depuis pour limites :        

- au Nord les départements du Puy-de-Dôme et de la Loire.

- à l’Est ceux de la Loire et de l’Ardèche.

- au sud ceux de l’Ardèche et de la Lozère.

- à l’ouest ceux de la Lozère et du Cantal.

Sur les marches de l’Auvergne et du Languedoc, le département est marqué par la présence de deux vallées majeures : celles de la Loire (du Nord au Sud) et de l’Allier (Sud Est au Nord Ouest) qui délimitent une architecture assez simple :
à l’Est le massif du Mézenc qui culmine à plus de 1700 mètres et plonge sur l’Ardèche - entre Loire et Allier le Velay prolongé au nord par les plateaux du Livradois-Forez - à l’ouest de l’Allier les monts de la Margeride.

 

La nouvelle entité administrative est alors un mélange d’Auvergne, de Velay, de Gévaudan, de Vivarais, de Livradois et de Forez.         
Trois contrées sont issues de l’ancien Languedoc : le Velay (autour du Puy), le Vivarais (autour de Pradelles au sud du département) et le Gévaudan (autour de Saugues) pour un total de 137 communes.          
Une partie de la Basse-Auvergne (autour de Brioude et Langeac) est également rattachée au nouveau département pour un total de 119 communes.          
Enfin au Nord-est du département on retrouve une fraction du Forez (autour notamment du canton de Bas-en-Basset) pour quelques 8 communes.

 

Aujourd’hui encore un habitant de Brioude regarde vers Clermont-Ferrand, alors qu’à Saugues on incline pour Montpellier et à Yssingeaux pour Saint-Etienne.    
Au Nord, au cœur du parc régional du Livradois-Forez, les abbayes de pierre émergent des forêts de résineux. A l’est, dans le massif du Mézenc, les grands espaces évoquent l’Irlande et la steppe rase n’est ponctuée que de pierrailles. Au sud-ouest, le Gévaudan nous offre la Margeride : une terre granitique où les landes à genets et les sombres forêts ennoblissent le paysage. Dans la plaine du Velay la nature verdoyante et le ciel méditerranéen d’été apportent une touche latine à ce « Midi de l’Auvergne ».      
Mariage d’influences entre l’Auvergne et le Languedoc, ce département altiligérien a finalement enfanté un curieux métissage culturel en terres d’oc.

 

 

Pour approfondir la question :

- Géographie du département de la Haute-Loire, Adolphe JOANNE, 1905.

- L'Auvergne et le Velay, Lucien GACHON, 1948.

- Haute-Loire, Martine BRIAT et Jean-Paul GRIMAUD, 1994.

Publié dans Haute Loire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article